Surfers Paradise

Situé à 80 km au Sud de Brisbane, Surfers Paradise est, comme son nom l’indique, supposé être le paradis des surfeurs sur terre. A priori, ça a été, dans les années 60, la Mecque du surf, à une époque où l’endroit était relativement fréquenté par des hippies. Aujourd’hui, ça ressemble plus à Miami : une ville totalement bétonnée, où les gratte-ciel, les hôtels de luxe et les centres commerciaux immenses se multiplient. Pas tellement le genre d’ambiance qu’on est venus chercher pour ce road trip australien, à dire vrai. J’espérais qu’on puisse se consoler avec du spectacle à la plage, des vagues immenses surfées par des surfeurs d’excellents niveau. Que nenni!

On n’est peut-être pas venus à la bonne période, mais, en tout cas, on n’a franchement pas été impressionnés, ni par le lieu, ni les vagues, ni par les surfeurs, tout simplement absents du « spot ».

Du coup, on a préféré à Surfers Paradise, une station balnéaire voisine, un peu plus petite, mais plus sympathique à notre humble avis : Burleigh Heads. C’est donc là que nous choisissons de passer l’après-midi du 08/08/2013, pour un « déjeuner sur herbe » puis une séance bronzage. C’est aussi là que nous décidons de passer la nuit.

Le lendemain matin, je me réveille avant Magda et j’ai pris l’habitude de déplacer notre van immédiatement au réveil pour nous rapprocher d’un point d’eau, souvent direction la plage la plus proche où l’on trouve généralement des tables à pique-nique et des « BBQ pits » à proximité. Ce matin, je suis donc installé à une table en bord de plage au soleil, à profiter de la vue, de l’air océanique en attendant que Magda émerge. Moi qui suis si impatient d’habitude, je pourrai rester là, sans rien faire, des heures durant.

L’après-midi, on décide de continuer notre route vers le Nord en direction de Brisbane d’où nous décollerons dans 10 jours ce qui va nous laisser le temps de monter encore plus au nord pour profiter d’un climat toujours plus chaud et surtout pour peut-être aller « palmer » un peu à la pointe Sud de la Grand Barrière de Corail, le plus grand récif corallien du monde !

En attendant, on remonte donc tranquillement sur Brisbane, en passant notamment par la Marina de Southport, située à l’embouchure de la Nerang River. C’est un vendredi midi, soleil incroyable depuis 10 jours, 30 degrés à la mi-journée – chaud, tout en restant supportable – et à la pointe Nord de la « Main Beach », une équipe d’une entreprise locale a manifestement décidé de faire le meeting de fin de semaine en « outdoor », dans le Doug Jennings Park : on a donc là une quinzaine de collègues qui se sont réunis, au bord de l‘eau, avec l’équipement nécessaire pour une vraie réunion de travail (« Paper Boards », stylos, papier, laptops, smartphones, etc) tout en conservant une attitude parfaitement relax, ce qui nous amène immédiatement à partager la réflexion suivante : « Eux, ils ont tout compris et il y aurait bien des enseignements à tirer en France, et ailleurs, sur l’équilibre Pro – Perso ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *