Moray & Salinas

Le lendemain, nous continuons notre retour vers Cuzco en effectuant deux dernières étapes au milieu de la Vallée Sacrée, à une dizaine de km de la ville d’Urubamba.

Les terrasses de Moray, étagées en un profond amphithéâtre, offrent un spectacle fascinant. Différents niveaux de terrasses concentriques sont taillés dans une vaste cuvette d’argile. Chaque palier semble jouir de son propre microclimat, selon la profondeur et les Incas les auraient utilisées comme laboratoire afin de déterminer les conditions optimales pour chaque type de culture. La visite est rapide et un taxi nous dépose en fin de matinée dans la ville de Maras, d’où nous entamons une ballade de deux petites heures pour rejoindre un deuxième site d’intérêt à environ 8 km : les Salinas.

D’après Lonely Planet, ce site serait l’un des plus spectaculaires de toute la région de Cuzco. De mon point de vue, c’est franchement exagéré ! Il s’agit d’un site où des milliers de puits salants servent depuis l’époque inca à extraire du sel. Une source chaude au sommet de la vallée alimente un petit cours d’eau très salée qui, dévié vers les puits, permet de récolter du sel pour le bétail. On accède au « Salinas » par une piste en terre battue qui descend depuis la ville de Maras et le site ne se découvre que très tardivement, en contre-bas du chemin d’accès offrant une belle vue sur les puits salants qui détonnent dans le paysage aride de la zone.

Nous rejoignons, après la visite des Salinas, la ville d’Urubamba, où nous avalons nos sandwiches avant de reprendre, en début d’après-midi, un bus pour Cuzco où nous arrivons en fin d’après-midi et retrouvons, pour notre plus grand plaisir, Ruben et Rosa, le couple d’espagnols rencontrés il y a quelques jours au départ pour Machu Picchu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *