Udaipur

La suite de notre visite du Rajasthan se déroule maintenant à Udaipur. Considérée par beaucoup comme la ville la plus belle et la plus romantique de l’Inde, la ville d’Udaipur est construite autour du Lac Pichola, au centre duquel flotte le majestueux « Lake Palace » (sur l’île Jagniwas), un des plus beaux hôtels au monde.

Vous dire si le Lake Palace est effectivement le plus bel hôtel du monde, difficile car nous n’en avons vu que l’extérieur (splendide en effet) et de loin, puisqu’il n’est accessible que par voie fluviale, la ville, quant à elle, tient totalement ses promesses et ne fait pas mentir les guides touristiques.

Nous commençons par faire une courte promenade dans un jardin très mignon qui m’a rappelé un peu l’Alcazar de Séville, avec ses fontaines et sa végétation luxuriante, puis nous allons visiter une bijouterie ou plutôt une galerie de pierres précieuses dans laquelle nous avons une agréable conversation avec le propriétaire, un professionnel de son domaine (business de pierres précieuses et semi-précieuses) et grand amateur de la France. Il a du se rendre compte assez vite qu’il ne ferait pas son chiffre d’affaires du mois avec ces 2 globetrotters trentenaires en short et en tongues et pourtant il prend une demi-heure pour échanger nous dans un français presque impeccable (appris par nécessité – les touristes français sont nombreux ici – sans jamais mettre les pieds en France), partager sa passion du métier et nous montrer l’atelier de fabrication. C’est probablement un avantage de découvrir l’Inde en basse saison : grosses, grosses chaleurs mais les commerçants ont du temps (et les prix sont bas).

Puis nous visitons le Sajjan Garh, autrement appelé « Monsoon Palace ». C‘est un château de la fin du 19ème siècle, construit par le Maharaja Sajjan Singh, initialement comme un centre d’astronomie, qui est ensuite devenu un palace d’été et un lieu de chasse pour plusieurs générations de Maharaja. Il aurait aussi servi de décor dans le film Octopussy.

Notre hôtel à Udaipur possédant un restaurant terrasse qui offre une vue exceptionnelle sur le lac, on nous conseille de rester dîner à l’hôtel pour profiter du panorama : excellent choix.

Les autres sites remarquables d’Udaipur sont le « City Palace », le plus long palais du Rajasthan, avec une façade de 240 m. qui surplombe la rive Est du lac Pichola, que nous visitons malheureusement en choisissant mal l’horaire – ce qui me vaut un bon coup de chaleur et une visite un peu moins profitable du coup – et le palace de l’île Jagmandir, la deuxième île du lac Pichola, une île qui aurait été louée pour quelques jours par la chanteuse Shakira en 2011 pour servir de décor à un vidéo clip (C’est le guide qui le dit !)

Udaipur (et son lac) nous aura offert quelques clichés de nuit qui m’auront permis de commencer à « jouer un peu » avec notre nouvel APN.

2 réflexions au sujet de « Udaipur »

  1. Christine Pavard

    Je ne sais pas ce qui est le plus merveilleux à découvrir, entre vos photos toutes plus belles, amusantes et émouvantes les unes que les autres, ou le récit extraordinairement détaillé de vos aventures. Je vais avoir du mal à continuer à trouver des adjectifs pour qualifier votre blog… Au risque de répéter ce que le reste de la famille et vos amis ont déjà dit, laissez moi vous dire encore une fois mon bonheur à pouvoir partager vos découvertes. Les enfants que vous avez rencontrés et photographiés sont tous ADORABLES et vous avez su saisir des expressions inoubliables. Et quant à vos photos d’animaux…elles m’ont fait mourir de rire, toute seule devant mon ordi: les singes et l’espèce de mouton ressemblant vaguement à un chien ou à je ne sais trop quoi d’autre sont super.
    Magda commence à se fondre tout à fait dans le paysage avec sa nouvelle manière de nouer son foulard et ses postures de déesse indienne!
    C’est parfaitement addictif, ce blog: plus on lit, et plus on a besoin d’y revenir!!! Quel pouvoir! Vous êtes entrain de nous rendre tous dépendants de votre prose. Avec la pluie qui tombe ici, les infos toutes plus maussades les unes que les autres, ça fait vraiment du bien de pouvoir s’évader grâce à vous deux.
    On vous embrasse très fort
    M et P

    Répondre
  2. Michel Philippo, alias Pout

    Enfin un mot de Pout, honteux de ne pas vous avoir fait signe jusqu’ici. Je m’étais un peu attardé au Japon; délicieusement d’ailleurs, mais le temps coule, et j’étais encore à Tokio quand vous étiez déjà loin en Inde!
    J’ai donc avalé d’un trait New Delhi,Delhi, Pushkar et Udaîpur, textes et photos; Je ne le regrette pas car cela donne une impression d’ensemble très cohérente, montrant votre progression dans l’approche de ce vaste continent.
    Mes impressions: Un véritable éblouissement , à la fois par les textes , les clichés et, surtout, votre sens du reportage s’appuyant sur de nombreux contacts à tous niveaux.
    Je n’ai pu m’empêcher de faire un parallèle avec mes longs voyages à l’export dans mon premier labo danois. Quelle différence avec votre aventure « vraie »: Je n’avais fait qu’un demi tour du monde, excluant l’Asie et l’Australie, mais en approfondissant beaucoup le Moyen Orient et l’Amérique du Sud. Appuyé par une firme offrant de bons hôtels, et otage des agents visités,je devais lutter pour dégager un peu de temps libre et mieux approcher le pays profond; mais cela devait représenter le dixième des contacts riches, variés et inattendus que vous nouez et qui nous permettent de vivre avec vous la vie locale.
    J’étais un businessman-touriste à côté des vrais routards que vous êtes, et que je ne fus qu’en Angleterre, jeune étudiant, et un peu en Espagne.
    Je suis sûr que vos textes sont une production commune Magda-Loïc et, franchement, j’en apprécie beaucoup le style, l’humour et la finesse d’observation.
    J’attends avec impatience votre expédition à Calcutta. Maintenant que vous êtes rôdés, vous allez nous sortir un feu d’artifice. Et, à propos, pourquoi pas quelques vidéos? Calcutta le mérite sans doute..
    Bises à vous deux, take care, et bonne route. A bientôt de vous lire, Pout.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *