Archives du mot-clé Parc National

Parc National Manuel Antonio

Le 13/10/2013, après une longue demi-journée de voiture depuis les plages de Guanacaste, en passant par Santa Cruz, par le Pont de « La Amistad de Taïwan » puis en longeant la côte pacifique sur cent cinquante kilomètres environ, nous arrivons à Quepos, à proximité du Parc National Manuel Antonio, notre dernière étape costaricienne. Il se situe également sur la côte pacifique du Costa Rica, au sud de la province de Puntarenas, s’étend sur 1 983 hectares pour la partie terrestre et 55 000 hectares pour la partie marine, il est dédié à la conservation, l’étude et le tourisme écologique orienté vers l’éducation environnementale.

Sa création remonte à novembre 1972, à une époque où la région était peuplée par la communauté indigène Quepoa, qui a légué son nom à la ville de Quepos. Sous l’impulsion des colons, les terres ont été transformées en terres cultivées et acquises par la United Fruit Company, jusqu’en 1972 où sur pression du peuple costaricien, l’État l’acquière.

En 2011, il a été sélectionné par la revue Forbes parmi les 12 parcs nationaux les plus beaux du monde. Il compte en effet  plusieurs anses variées avec de multiples plages de sables blancs, des montagnes et des forêts qui descendent sur les plages. On y trouve une grande biodiversité terrestre et marine.

Sa taille raisonnable le rend parfaitement visitable en une journée et notre conclusion après notre excursion sur place est que les visites « guidées » proposées à l’entrée du parc sont probablement des dépenses superflues. En effet, sans être des experts en éco-tourisme, nous avons pu observer presque toute la flore et la faune présente dans le parc.

La mangrove couvre approximativement 18 hectares. Elle est constituée de trois espèces : le palétuvier rouge, le palétuvier blanc et le palétuvier noir. Les plages sont plantées d’amandiers et de cocotiers. D’espèces d’arbres rencontrées et caractéristiques du Parc Manuel Antonio sont l’arbre à pluie et les Ceiba.

La faune est constituée de coatis à museau blanc, de raton-laveurs, de paresseux à deux doigts, de singes capucins à tête blanche, de singes écureuil (saïmiri), une sous espèce endémique du parc, en danger d’extinction du fait de la destruction de son habitat et à son utilisation comme animal de compagnie. On observe aussi fréquemment des espèces d’oiseaux tel le toucancillo, le pélican, le guaco, l’épervier-pécheur, et le martin-pêcheur. Enfin, le parc détient plusieurs types de reptiles comme des iguanes, et plusieurs espèces de serpents ainsi de nombreux insectes.

Sauf à ce que nous ayons eu une chance inouïe, ce dont je doute, tous ces animaux peuvent être observés sans s’octroyer les services d’un guide, et bon nombre d’entre eux doivent même avoir l’habitude des visiteurs car ils se rapprochent régulièrement des touristes à la recherche de nourriture: prenez garde aux ratons-laveurs sur « Playa Manuel Antonio », l’un d’entre eux a bien failli se faire la malle avec notre piquenique !

C’est sur ces magnifiques paysages tropicaux, cette végétation luxuriante, que nous quittons le Costa Rica le 15/10/2013 et pour notre plus grand bonheur, après plusieurs jours ensoleillés lors de notre séjour au parc national Manuel Antonio, il pleut à verse le jour de notre départ !

Prochaine destination : Colombia, chevere !