Noosa Heads

Noosa Heads, c’est une ville côtière située à 130 kilomètres au nord de Brisbane, qu’on nous a conseillés à plusieurs reprises et c’est un gros, très gros coup de cœur !

Cette étendue de forêt verte en bord de mer, restée presque intacte depuis la fin du 19ème siècle, est aujourd’hui un parc naturel, le « Parc National de Noosa ». Les terres ont été classées comme parc naturel en 1930, ce qui garantit sa protection à l’avenir. Une décennie plus tard, la ville a commencé à se développer rapidement et a gagné en popularité pour devenir une destination de vacances incontournable et un endroit pittoresque pour vivre sur la Sunshine Coast.

Le nom de Noosa vient du mot aborigène qui en langue indigène signifie « Ombre » dut à la grandeur et à la diversité des forêts. La tribu indigène Kabi avait visité cette région plus de 40 000 ans avant que les premiers Européens n’y débarquent au milieu du 19ème siècle.

Nous arrivons donc à Noosa Heads l’après-midi du 10/08/2013 après avoir quitté Brisbane en milieu de journée. D’emblée, nous sommes séduits par la plage, la couleur de l’eau, la lumière et le caractère naturel de la zone : en contraste total avec Surfers Paradise, ici la ville, qui se situe pourtant en bord de mer, est presque invisible depuis certains endroits de la plage et l’urbanisme s’efface complètement au profit de la nature. Il faut préciser que nous débarquons à la plage en fin de journée et qu’à nouveau, un magique coucher de soleil baigne la zone à notre arrivée, ce qui contribue grandement à notre enthousiasme.

Le soir, nous nous préparons une bonne salade que nous dégustons, attablés en bord de mer, et partageons une bouteille de vin jusque tard dans la soirée. La nuit est tombée il y a bien longtemps mais l’endroit reste éclairé ce qui nous permet de profiter tard de la soirée, pour une fois.

Le lendemain matin, nous démarrons la journée par une activité « très » physique : faire la croquette à la plage ! Cela nous occupe jusqu’à l’heure du déjeuner. Ensuite, nous partons en randonnée dans le parc naturel en suivant la « Coastal track »: une piste qui suit la côte sur plusieurs km et offre de nombreux points de vue tous plus fantastiques les uns que les autres tout au long de la ballade.

Après une reposante nuit dans notre maison roulante, nous déjeunons le lendemain midi sur le pouce, dans une zone résidentielle de Noosa Ville (la commune voisine) baignée dans la rivière Noosa, formant ainsi des canaux entre les pavillons et les différents quartiers et rappelant Port Grimaud ou Port Camargue sur la côte méditerranéenne française.

Impossible de ne pas succomber au charme de Noosa, une destination qui reflète l’atmosphère de la côte orientale australienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *