Grand Canyon du Colorado

Après nos aventures à Las Vegas, c’est maintenant un lieu nettement plus naturel qui nous attend : le Grand Canyon du Colorado. Nous atteignons la ville de Tusayan, à quelques miles de l’entrée du Parc national du Grand Canyon, le 22/09/2013 en tout début de soirée.

Pas nécessaire d’aller jusqu’à Grand Canyon Village ce soir, nous avons repéré un camping et une pizzeria qui feront très bien l’affaire pour cette première nuit : une bonne douche au camping, une grosse pizza puis un gros dodo.

Le Grand Canyon du Colorado est sans aucun doute le parc national le plus connu et le plus extraordinaire des USA. C’est en tout cas le plus visité de l’Ouest américain avec plus de 4 millions de visiteurs chaque année.

C’est le fleuve Colorado qui a creusé, depuis des millions d’années, ce fabuleux Canyon dont la date de début de formation fait débat: selon une étude américaine publiée fin 2012, le Grand Canyon du Colorado daterait de plus de 70 millions d’années, ce qui a bouleversé la théorie la plus communément admise qui fait remonter la naissance du célèbre canyon à cinq ou six millions d’années.

Le lieu est un véritable livre à ciel ouvert pour les géologues, chaque strate rocheuse visible sur les flancs du Grand Canyon représentant une période géologique bien précise. Celles qui sont situées tout au fond du Canyon se seraient formées il y a plus de 2 milliards d’années.

Le Parc figure au patrimoine mondial de l’UNESCO et les dimensions du Grand Canyon sont absolument colossales: 450 km de long entre le lac Mead (à l’Ouest) et le lac Powell (à l’Est), une largeur variant de 5,5 à 30 kilomètres et une profondeur oscillant de 1300 à 2000 mètres.

C’est la rive sud (« South Rim ») qui est la plus visitée car nettement plus aménagée que la rive nord et surtout accessible toute l’année.

Le lendemain de notre arrivée, après avoir pénétré dans l’enceinte du Parc National, nous décidons pour cette première journée d’utiliser le système de navettes gratuites et interconnectées qui permet de s’arrêter en d’innombrables points de vue, tous plus magnifiques les uns que les autres. Nous empruntons donc la navette rouge qui suit la Hermits Road jusqu’à son terminus à l’Ouest « Hermits Rest » puis de faire le trajet inverse en marchant. Cela semble une excellente manière d’avoir un premier aperçu du Canyon en étant en retrait des foules massées aux points de vue. En effet, relativement peu de personnes prennent la peine de longer le South Rim entre les points de vue (Pima Point, Monument Creek Vista, Powell Point, Maricopa Point etc.) desservis par la navette alors que le trajet est vraiment agréable, souvent à l’ombre et distillant des vues vertigineuses à couper le souffle. Il est possible à tout moment de reprendre la navette à l’un des points de vue mais le spectacle est tellement beau que nous réalisons finalement l’intégralité du trajet jusqu’au Grand Canyon Visitor Center (le parking principal) à pied: une promenade de 17 km vraiment fantastique et sans difficulté car sans dénivelée.

Compte-tenu de la température à Las Vegas, nous nous attendions vraiment au pire dans le Grand Canyon, qui nous réservait en fait une bonne surprise: l’altitude fait que la chaleur est tout à fait supportable dans la journée et les nuits sont même rafraichissantes. Et visiter le Grand Canyon à la fin du mois de septembre semble vraiment une bonne option: l’endroit reste fréquenté mais la taille du parc et les aménagements du South Rim permettent de se promener sans jamais avoir la sensation d’être les uns sur les autres.

Le jour suivant, Magda suggère que nous descendions nous promener dans le Canyon et nous empruntons cette fois le sentier « Bright Angel Trail », une ballade qui permet de descendre jusqu’au Colorado si vous prenez le matériel pour dormir dans le Canyon. L’Aller-Retour en une seule journée depuis le haut jusqu’au Colorado étant déconseillé par les autorités du Parc National, nous descendons donc jusqu’à « Plateau Point » (900 m. sous le niveau de la rive sud) qui offre un point de vue incroyable à 360° depuis l’intérieur du Canyon et une vue imprenable sur le Colorado, encore 400 m. en contrebas, tout en permettant de remonter dans la même journée.

L’Aller-Retour fait pratiquement 20 km et la ballade est un régal du début à la fin. Elle offre à la fois des contrastes de couleurs : du jaune au marron en passant par tous les tons intermédiaires de beige, orange, ocre, et rouge, et des contrastes de paysages : les premiers (et dernier) kilomètres se composant d’un très raide sentier qui descend en virages en épingles à cheveux entre les strates rocheuses du Canyon, le milieu de la ballade offrant, quant à lui, d’abord une zone étrangement fertile, appelée « Indian Garden », en hommage aux nombreuses tribus d’indiens qui autrefois occupèrent cette zone de l’Ouest américain (Apache, Hualapai, Hopi, Mohave et Navajo), peuplée d‘arbres, et aménagée de plusieurs points d’eau, d’une aire de piquenique et même d’un petit espace de camping, puis un espace totalement aride et désertique où les cactus règnent en maitres et dans lequel il n’est plus possible de trouver un seul point d’ombre, avant d’arriver enfin sur « Plateau Point », le plateau rocheux situé verticalement au-dessus du Colorado et qui signe la fin de la descente.

Le 3ème et dernier jour, nous réutilisons à nouveau le système de navette, qui, BTW, fonctionne vraiment bien et limite formidablement le nombre de véhicules privés circulant sur le South Rim, pour aller cette fois sur la « Kaibab/Rim Route » qui emprunte pour quelques miles la Desert View Drive vers  l’Est, offre plusieurs points de vue (Mather Point, Pipe Creek Vista, Yaki Point) dont certains sont des lieux d’observation de rapaces (condors et aigles) et permet d’accéder au point de départ du South Kaibab Trailhead, une autre ballade qui descend jusqu’au fleuve Colorado.

Nous repartons du Grand Canyon un peu tard dans la journée et reprenons la direction du campus universitaire de Los Angeles pour retrouver mes 2 cousins Erik et Hugo, qui viennent de reprendre les cours. Un week-end reposant pour rédiger et publier nos aventures, aller faire un tour avec Erik à Santa Monica : Muscle Beach puis Third Street Promenade, et (re)partager quelques instants de vie étudiante à UCLA. C’est le dernier jour de nos aventures dans l’Ouest américain, ce soir, nous commençons à nous rapprocher de l’Europe en volant vers la Côte Est pour 5 jours de visite à NYC !

@Erik and his « roomies »: Thanks guys for “sending” Forrest abroad and allowing us to use his bed for those 2 days 😉
Next time you, Erik & Hugo, come to Montreux, let’s try to work out something together in Lyon or in the Alps.

2 réflexions au sujet de « Grand Canyon du Colorado »

  1. Guy BECKER

    Salut les jeunes,
    Toujours pas lassés??
    Je ne sais pas comment vous faites pour tenir! Surtout qu’ici, on a la 4G maintenant et c’est vachement bien! On surfe plus vite sur le blog de Magda et Loïc et plein d’autres choses indispensables.
    Comment peut-on vivre sans ça?? On continue à bien vous plaindre.
    Allez, courage.
    Guy.

    Répondre
  2. Caro

    Vous l’avez échappé belle! À quelques jours près vous n’auriez pas pu visiter le Grand Canyon à cause du government shutdown!! Vous quittez les US au bon moment! Qui sait ce que nous réserve l’avenir avec ces républicains complètement disjonctés. Nous les savions cons, mais là ça defit toutes limites…
    Bonne continuation en Amérique du sud et soyez prudent!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *