Koh Chang

Après l’étape Kanchanaburi, notre prochaine destination est une île pratiquement à l’opposé de la Thaïlande, peu éloignée de la frontière avec le Cambodge.

Le jeudi 04/07/2013, nous voilà donc à nouveau sur la route, toujours en mini van réservé depuis notre Guest House direction l’Est thaïlandais. Nous espérons, ce matin encore, réussir un coup de maître : faire le trajet Kanchanaburi – Koh Chang pour un budget que nous estimons pouvoir être réduit de plus de la moitié par rapport à la proposition des agences de voyage de Kancha.

L’arrêt et le changement de mini van à BKK semble inéluctable mais en la jouant finement au niveau des choix de lieux possibles d’arrivée à BKK et en espérant toujours pouvoir acheter notre second billet à un tarif « thaïlandais », malgré notre dégaine, j’y crois à fond. Je décide donc de mettre toutes les chances de notre côté en passant l’heure et demi de transport du 1er mini van pour bredouiller 3 mots de thaï qui pourraient, d’après ce que j’ai lu, changer la donne au guichet !

Bingo, ça passe une fois de plus ! Magda me dit qu’elle va retenir longtemps l’expression sur le visage de la fille au guichet qui ne s’attendait manifestement pas à entendre de ma bouche « Bonjour, je souhaite 2 billets pour le port de Laem Ngop, SVP » dans sa langue maternelle. Il n’y avait sans doute ni le ton, ni l’accent, mais comme dit si bien Maman « tant qu’on se fait comprendre »… Tellement peu de touristes se prêtent au jeu, que même le « Lonely Planet » indique qu’un effort si minime soit-il sera toujours apprécié même si il n’est pas couronné de succès dès la première tentative. Je confirme, ça vaut le coup : bilan, on arrive le soir à Koh Chang vers 19h00, pour un budget par personne de 600 THB, contre 1250 THB pour exactement la même prestation proposée le matin même à Kancha. Avec une petite part d’incertitude toujours, mais qui n’est finalement pas pour nous déplaire, vous l’aurez compris, je dirai même qu’elle devient grisante (tant que ça se déroule bien, évidemment)

Nous passons 4 jours sur Kog Chang, mais la pluie va se mêler de notre emploi du temps et sérieusement compromettre nos intentions de Farniente. Même si ce n’est pas non plus notre activité favorite, c’est un peu dommage car l’île est très sauvage, et les plages désertes.

Nous passons donc 4 jours, K-way à portée de main, baignades à la piscine de notre hôtel – nous avons temporairement troqué la « Guest House » contre le « « Resort » – quand la pluie se calme, « pad thaï » (le plat thaï le plus répandu, à base de Noodles) au restau quand il « fait faim » et location de scooter pour partir à la découverte de l’ile, qui va se finir de façon un peu prématurée toujours pour raison de pluie battante. On avait eu de la chance jusque-là en étant très peu gêné par la saison des pluies (la « mousson »), mais à Koh Chang, on dirait que la « chance a tourné », allant sourire aux autres.

Ce n’est pas grave, il en faut bien plus pour nous décourager, et puis pour une fois, ce n’est pas comme si nous n’avions que 10 jours de vacances avant de rentrer bosser.

2 réflexions au sujet de « Koh Chang »

  1. Philippo Michel

    Chers Magda et Lolo,
    Le coup du guichet Thaï et du billet au tarif « local » me plaît énormément. Bravo Lolo, tu es un vrai routard! Par ailleurs tes photos de la réserve de tigres des moines de Kanchanaburi sont formidables. Parfois on regrette que tu ne puisses pas glisser une légende sous certaines photos, mais j’imagine bien qu’en route ce n’est pas facile…
    Vous pétez la forme apparemment mais Lolo a sûrement un peu maigri. Normal, le régime/route n’est pas toujours abondant ni régulier. Quant à Magda, toujours sculturale. Continuez comme cela tous les deux, vous êtes parés pour le bout du monde.
    Grosses bises de Pout

    Répondre
  2. Philippo Michel

    En relisant mon message d’hier, je me suis aperçu avoir laissé une faute d’orthographe impardonnable: scultural au lieu de sculptural… Tu me connais, Lolo, et tu sais mon exigeance sur ce genre de chose!
    De plus, il était impossible de revenir au texte pour corriger directement.
    Pardonnez moi cette faille. Je vous embrasse. Pout

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *