Arrivée & Hanoï

Après notre traversée express du Cambodge, nous atteignons le 11/07/2013, Hô-Chi-Minh-Ville, au Sud du Vietnam où nous ne resterons qu’une seule nuit, puisque nous avons ajouté à notre itinéraire un vol local Hô-Chi-Minh-Ville – Hanoï, départ prévu le lendemain, 12/07/2013.

Ce vol Low Cost va nous permettre de rejoindre en 2h le Nord du Vietnam que nous traverserons du Nord au Sud pendant les 15 prochains jours, avant de redécoller, le 26/07/2013, à nouveau d’Hô-Chi-Minh-Ville, pour le Sud cette fois, direction Singapour.

En plein centre de HCMC, nous trouvons assez vite une petite chambre sans prétention mais propre dans une Guest House au personnel accueillant : 10 USD, parfait pour cette nuit. Nous allons ensuite nous promener autour de Pham Ngu Lao Street, le quartier des Backpackers, puis dînons dans un restaurant de rue à la cuisine traditionnelle juste à côté de Ben Thanh Market, le plus grand et le plus fréquenté des marchés couverts de HCMC. Le quartier est extrêmement vivant, la circulation incroyable, principalement due aux innombrables motos qui occupent la majeure partie de la route : pas de doute, nous sommes bien au pays de la moto.

Le 12/07/2013, en fin d’après-midi, nous embarquons à l’heure, à bord d’un Airbus tout neuf de la compagnie JetStar et atterrissons 2h plus tard à la capitale, Hanoï, où nous attend Rachel, qui a précédemment accepté notre « CouchSurfing Request » pour 3 nuits. RDV fixé dans un bar proche de chez elle, fréquenté par des expatriés et qui sert encore à diner après 22h. Nous faisons connaissance avec Rachel et un de ses collègues autour d’une omelette, une assiette de frites, et quelques bières, dans un bar qui n’a rien de local, mais dont l’ambiance est très agréable: c’est vendredi soir, début de week-end, ça s’annonce donc bien.

Ce premier week-end au Vietnam, nous sert, comme d’habitude, à organiser notre séjour à venir au Vietnam: qu’avons-nous envie de faire? Qu’avons-nous le temps de faire? Qu’est-ce que nous ne devons pas rater?

On prend les informations dans nos guides touristiques et en allant solliciter les agences de tourisme pour l’étalonnage budgétaire indispensable.

La première étape immanquable (c’est la principale raison pour laquelle nous sommes montés jusqu’à Hanoï) est d’aller naviguer un peu sur la baie d’Ha Long, mais nous ne souhaitons pas recourir aux innombrables offres « All inclusive Tours » qui proposent grosso modo toutes le même forfait A/R Hanoï – Ha Long Bay + 1 nuit sur un bateau + repas inclus + activité Canoé en margeant sans doute comme des gorets. Donc, nous allons devoir ruser, où en tout cas passer un peu de temps à glaner des informations pour étudier des alternatives.

Et très vite, en échangeant avec les connaissances de Rachel, on nous oriente sur Cat Ba, une île située dans la baie d’Ha Long que nous pouvons rejoindre assez facilement avec un billet combiné bus + bateau. Une fois sur place, les options pour découvrir la baie sont nombreuses et cette option offre à minima la liberté de choisir le type d’activité que nous souhaitons faire sur place.

Pour la suite de notre périple vietnamien, l’option qui semble être le meilleur compromis pour en voir le plus possible dans le temps imparti est l’Open Bus Ticket. Pour 39$ / personne, nous nous offrons donc la traversée Nord – Sud du Vietnam en 4 étapes (Hué – Hoi An – Nha Trang et Hô-Chi-Minh-Ville) sans contraintes de dates et en « Sleeper » bus pour tous les trajets. A ce prix, là, j’ai conscience que les nuits de voyage ne seront probablement pas « tout confort », mais on est jeunes, pas de problème de dos à déclarer donc on devrait tenir le coup. Et puis finalement, c’est le moyen de transport le plus répandu et le plus fréquemment utilisé par les Backpackers au Vietnam.

En plus, coup de bol, Rachel, notre hôte, nous accueille dans des conditions exceptionnelles donc on va pouvoir prendre des forces: nous avons notre propre chambre au deuxième étage, notre propre salle de bain, son accès Internet fonctionne à merveille et elle nous prête un vélo chacun lorsque nous voulons nous rendre au centre d’Hanoï. Magda a même le privilège de rouler ‘électrique’, pas de refus compte tenu de la chaleur. Les vélos prêtés par Rachel nous font gagner un temps fou et nous permettent de parcourir Hanoï bien plus vite qu’à pied ou en transport : entre le « Old Quarter », le Ho Tay (West) Lake, Ba Dinh District (le quartier de Rachel), et Ha Ba Trung District (le quartier sud, sans grand intérêt, mais étape indispensable pour l’achat de nos billets de bus pour la Baie d’Ha Long), nous aurons avalé plusieurs dizaines de km à vélo en 2 jours.

En dehors des aspects organisationnels, nous visitons le musée Hô-Chi-Minh, l’illustre et 1er Président de la République Démocratique du Vietnam, entre 1945 et 1969. Un homme acclamé et respecté par tous, dont les convictions politiques auraient démarré en France, aux côtés du Parti communiste français dans les années 1920. Et un sacré cerveau sans doute, puisqu’il parlait, je crois, plus de 5 langues différentes. Nous manquons en revanche son tombeau, dont les horaires semblent variables et fonction de l’humeur des agents municipaux. Ils devaient donc être de mauvais poil ce jour-là !

Hanoï est également pour nous l’occasion de nous mélanger avec les expatriés de la ville, d’abord le samedi soir, par un diner très agréable avec des connaissances de Rachel, puis dans une discothèque ‘underground’ où se mélangent artistes en tous genres: grapheurs à la bombe, performers musicaux aux sonorités électroniques originales etc., enfin le dimanche soir, nous rejoignons Rachel à un « Picnic Electronique » (c’est vraiment le nom de l’événement), un rassemblement ayant lieu tous les dimanches après-midi dans le parc d’un hôtel d’Hanoï, l’occasion pour tous les expatriés du coin de partager les dernières bières du week-end sur fond sonore électronique et en extérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *