Péninsule d'Ise

Quelques jours après notre atterrissage au Japon, nous sommes maintenant en phase d’adaptation à cette nouvelle culture. Les premiers lieux de visites vers lesquels nous emmène Julien sont situés dans la péninsule d’Ise, région du Kansai. Guide hors pair, Julien est connaisseur des coins les plus retranchés du Japon et partage avec nous sa passion comme si c’était la nôtre, en alternant les moments de calme et réflexion et des moments plus joviaux, qui nous permettent de comparer le mode de vie japonais du nôtre.

Notre première vraie journée au Japon, nous visitons donc avec lui et 2 étudiantes françaises, 3 temples Shinto dans la région du Kansai : Geku et Naiku puis les roches de Meoto-Iwa, dont vous trouverez des photos dans la section dédiée de notre blog.

La religion Shinto, qui hormis le nom, nous était jusque-là relativement inconnue (à ma décharge, la théologie n’est pas très présente dans les programmes de formation d’Ingénierie Informatique), intègre différents rites de purification : il est par exemple de coutume de se verser de l’eau sur les avants bras avant de rentrer dans un temple avant de traverser la « Torii », porte sacrée en bois qui sépare le monde humain du monde divin.

Après une courte ballade, en constante connexion avec la nature, nous nous dirigeons vers le premier temple (Geku), où un drap blanc ondulant dans l’air à l’entrée indique la zone de prière. En face de ce qui correspondrait à l’autel d’une église catholique et après un salut du type révérence, chacun tape 2 fois dans ses mains pour « réveiller » la (ou les) divinité(s) qui repose(nt) dans le temple, en harmonie avec la nature. Et cette harmonie se ressent. Nous ressentons la paix, le calme, à chaque pas, dans chaque élément de la nature : nous « huggons » un arbre centenaire (millénaire, peut-être), synonyme de force et de solidité, pour communier avec la nature. Dans cette religion, tout semble « unité ».

Le 2ème temple (Naiku) est à quelques km de bus puis à nouveau nous retrouvons « Dame Nature » pour quelques dizaines de minutes, avant de pouvoir apprécier le lieu de culte.

Le 3ème temple visité (Meoto-Iwa, les roches mariées), en bord de mer, est devenu un symbole international du Japon et de sa culture. Il unit lui aussi les éléments de la nature: la mer, la terre, le ciel.

Nous terminons cette journée, marqués par le calme intérieur (ce qui n’est pas si fréquent chez moi) que nous ressentons et la liberté offerte par cette religion, sans négativisme ni notion omniprésente de pêché, mais qui semble plus être une invitation à l’harmonie et l’équilibre pour atteindre la prospérité. Nous terminons par un dîner tous ensemble, partageant nos impressions. Nous ne pouvions espérer meilleur premier jour de visite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *